Les idées de cadeaux de Noël de vos commerçants

Le blog vous emmène dans Marmande à la recherche d’idées pour vos achats de Noël. Pour cette fin d’année 2016, l’itinéraire choisi nous conduit de la Rue de la Libération à la Place du Marché, en passant par la Rue de la République.

DOMINO (65, Rue de la Libération)

Bienvenue dans le temple des jouets traditionnels en bois et en métal, tenu par Brigitte et sa famille. Parmi les innombrables présents à offrir, Domino vous propose une caisse à outils pour les petits mécanos en herbe ainsi qu’une dinette avec four et service à thé. Les bambins pourront par ailleurs éveiller leurs sens avec un cube d’activités ou s’élancer sur leur premier porteur à l’allure plaisamment rétro.

le Nain Jaune, un classique des jeux de société apparu en Lorraine au XVIIIe siècle.

img_0344De leur côté, les parents retrouveront peut-être un de leurs plaisirs d’enfance avec un Nain Jaune joliment ouvragé. A moins qu’ils ne préfèrent un Billard Bordelais, où il convient de guider les billes vers les trous rapportant le plus de points. Jeu de l’oie, d’échecs ou de dames, Petits Chevaux : vous trouverez ainsi chez Domino tous les jeux de société incontournables.

STUDIO PHOTOJENNY (62, Rue de la Libération)

Pour les fêtes, Studio PhotoJenny vous propose deux promotions. D’une part, la séance premium d’une durée de 30 minutes passe de 150€ à 125€. Le résultat vous sera remis sous la forme de dix tirages 15x20cm dans un album simili cuir haute gamme et un Cd comportant toutes les images. D’autre part, si vous achetez un cadre ou un pêle-mêle, les tirages pour les garnir vous sont offerts (jusqu’à 20x30cm). Profitez-en avant le 10 décembre inclus.

LIBRAIRIE LIBELLULE (30, Rue de la Libération)

Le samedi 03 décembre de 14h00 à 17h30, le photographe Christian Prêleur sera présent au magasin pour dédicacer son livre Le Lot-et-Garonne prend la pose, sorti aux éditions Arphivolis. L’occasion d’offrir un exemplaire dédicacé de ce superbe ouvrage, qui célèbre en noir-et-blanc toutes les beautés de notre département.

Autre idée cadeau qui ne manque assurément pas de charme : le village miniature des santons de Provence. « Les santons sont faits en argile, peints à la main avec des détails minutieux », précise Véronique, qui tient la librairie avec son mari Antoine. « Vous retrouvez tous les personnages traditionnels : le meunier avec son moulin et son âne, la porteuse d’eau, la lavandière ». Des éléments de décor complètent la scène (pigeonnier, moulin, bergerie, murets, mare). « Beaucoup de gens commencent par acheter la Sainte Famille puis complètent le tableau année après année ».

NOUVEL’HAIR COIFFURE (30, Rue de la Libération)

Perrine (à gauche) et son apprentie vous présentent les paquets « voyage » de la marque Terre de Couleur.

A mettre au pied du sapin cette année : la trousse spéciale barbe de la marque Défi pour Homme ou des paquets tout prêts de la gamme Terre de Couleur contenant des produits au format voyage 100% naturels. Vous avez également la possibilité d’offrir un chèque cadeau permettant à l’heureux bénéficiaire de profiter notamment des services premium du salon, de nouveaux rituels et soins personnalisés de vingt minutes à une demi-heure effectués en cabine bien-être avec lumière tamisée, parfum et musique d’ambiance.

Par ailleurs, le samedi 17 décembre, chaque enfant est invité à rencontrer le Père Noël au magasin, tandis que les parents se verront offrir un bon de réduction d’une validité de trois mois.

Faisons maintenant une pause gourmande au 35, Rue de la Libération chez la bien connue Pâtisserie Lancuentre car, après tout, chocolats et autres marrons glacés restent indissociables de Noël…

CANLER (6, Rue de la Libération)

canler-marmandeEn matière de vêtements pour hommes, le cadeau à faire se trouve chez Canler. Pour une tenue de jour comme de nuit, vous pouvez vous habiller de pied en cap dans cette élégante boutique, où les marques sont mises en valeur. A gauche sur la photo : chemise et écharpe Jean Chatel, parka Peter Cofox, pantalon Bruno Saint Hilaire. A droite : pyjama et robe de chambre assortie Massana. Sous-vêtements (Hom) et chaussettes (Burlington) peuvent venir compléter l’offre par exemple.

En coffret cadeau, les chaussettes Burlington et leur fameux poinçon : classe et indémodable !

LA FONTAINE BIO (56, Rue de la République)

Le magasin a rentré pour les fêtes une nouvelle collection de soins entièrement biologiques, de la marque Peau de Fleurs : crème jour anti-âge, lotion tonique visage, crème nuit régénérante… Responsables jusque dans leurs emballages, en carton recyclé.

Le produit phare de La Fontaine Bio reste la lampe de sel. « J’en vends depuis 17 ans et elle a toujours autant de succès grâce à sa couleur, son prix raisonnable », se réjouit Miki, la responsable. « Elle détend par sa lumière chaude, relaxante, qui rappelle un peu le feu de cheminée. Elle donne une ambiance cocooning. Vous avez en complément un bougeoir et un diffuseur d’arôme. Pour faire Noël, je vous conseille la cannelle ».

ATELIER PHILIPPE S (Place du Marché)

atelier-philippe-s-a-marmandeAprès les hommes chez Canler, honneur aux dames ! Monsieur, vous cherchez à ravir votre bien-aimée avec un bijou pas comme les autres ? Philippe détient la solution idéale. « En général, une pierre sur un pendentif reste fixe », explique-t-il. « Avec ces nouveaux bijoux en argent, oxyde de zirconium, la pierre est mobile et bouge en même temps que vous, donnant sous la lumière un effet scintillant magnifique. C’est unique à Marmande. Vous pouvez assortir le pendentif avec une bague et des boucles d’oreille ».

LE COMIC BOOK STORE (Place du Marché)

anthologies-dc-comics-au-comic-book-store-de-marmande

Vous cherchez cette fois à faire plaisir à quelqu’un qui aime les comics ? Mickaël a sélectionné pour vous les Anthologies DC : des recueils de plusieurs aventures centrés sur un super-héros en commençant toujours par la toute première éditée – par exemple, celle de Superman remonte à 1938. « Les histoires avancent à travers le temps et permettent de voir l’évolution de tel ou tel héros en fonction des différents auteurs, des époques », précise Mickaël. « Vous pouvez ainsi approfondir votre connaissance des personnages. Il existe aussi une anthologie des super-vilains autour de Lex Luthor, le Joker et autres ».

Pour gâter un fan de Star Wars, ne cherchez pas plus loin ! Le Comic Book Store dispose d’un vaste choix de produits : des bandes dessinées à foison évidemment, mais aussi des lithographies en édition limitée, des tee-shirts, des figurines, des mugs et même un amusant coquetier à l’image du petit robot BB8. Mickaël a tenu à mettre en avant deux livres qui se distinguent par leur originalité : Le Manuel du Jedi et Le Livre des Sith. « Ils sont présentés comme des journaux intimes écrits par nos personnages préférés et qui seraient passés de main en main. On trouve dans les marges des notes personnelles de Yoda, Luke Skywalker, Dark Vador… C’est une plongée très personnelle dans l’univers de Star Wars ».

Pour un collectionneur de figurines Funko Pop, vous trouverez forcément votre bonheur au Comic Book Store. Des pièces rares sont même proposées.

LE GANG DE LA CLEF A MOLETTE (Place du Marché)

Libraires passionnés, Anne et Xavier ont porté leur choix sur le coffret de La Pléiade consacré à Jack London. « Il permet de relire toute son oeuvre dans de nouvelles traductions », précise Anne. « Cet auteur est un merveilleux raconteur d’histoires, son nom est synonyme d’Aventure. Il a posé des questions sur la société de son temps, qui sont toujours d’actualité. Il a gardé sa modernité et ses textes sont d’une force incroyable ».

Au rayon bande dessinée adulte, Le Gang de la Clef à Molette vous recommande Etunwan de Thierry Murat, l’histoire d’un photographe au XIXème siècle qui suit une mission dans l’Ouest américain et se prend de passion pour les Indiens qu’il rencontre. Une histoire « poignante », comme la qualifie Anne. « L’album se révèle d’une grande richesse », ajoute-t-elle. « Les planches de Thierry Murat sont de vraies oeuvres d’art. Il se réapproprie toutes les possibilités qu’offre la bande dessinée, de même que son personnage explore chaque opportunité de la photographie à son époque ».

Pour les enfants à partir de 5 ans, Xavier recommande un album d’Anne Brouillard intitulé La Grande Forêt – Le Pays des Chintiens édité chez Pastel. « Un mélange de récit illustré et de bande dessinée pour la jeunesse dans un étonnant pays inventé de toutes pièces, avec de vraies cartes détaillées. Les personnages sont dessinés tout en légèreté et les paysages sont magnifiques. Les enfants adorent parce que ça parle à leur imaginaire ».

TOUT NATURELLEMENT (1, Rue de la Filhole)

Les diffuseurs d’huiles essentielles constituent toujours un cadeau plaisant. Le magasin en propose de toutes sortes.

Le bio et le bien-être guident vos choix de cadeaux ? Danielle et sa fille, Virginie, ont dressé tout spécialement une table sur laquelle vous n’aurez plus qu’à piocher parmi les nombreux coffrets de soins Melvita pour le corps et le visage sur des thèmes aromatiques différents : rose, huile d’argan, Or Bio (qui combine plusieurs huiles précieuses)… Vous pourrez opter pour des petites trousses contenant des assortiments de produits ou de jolies boules façon Noël, garnies elles aussi d’échantillons.

Nicolas Michel.

Publicités

Comme un parfum de chocolat dans l’air…

Les commerces de chocolat du centre-ville n’ont pas ménagé leurs efforts pour faire des fêtes de Pâques des Marmandais une jolie réussite.

Comme chaque année, la Pâtisserie Lancuentre de la rue de la Libération organise son fameux concours qui, moyennant une participation de 2 euros, consiste à deviner le poids d’une sculpture en chocolat. Celle de 2015 avait pris la forme d’un sympathique poisson bulle que la gagnante, une adorable petite fille, s’était empressée de croquer ! Pour l’édition 2016, la réalisation de l’oeuvre a été confiée à Myriam Villat dans le cadre de son CAP Chocolatier Confiseur. Oeuf, poule, cloche : les symboles de Pâques sont réunis dans une composition pour le moins originale, ayant permis à la jeune fille de mettre en pratique différentes techniques apprises auprès de Christophe Lancuentre.

M. et Mme Hippo comptent parmi les sujets de la Pâtisserie Lancuentre qui connaissent un franc succès.
L’oeuf gargantuesque, exposé en vitrine, ne laisse pas les passants indifférents !

Rue Toupinerie, la boutique Leonidas vous propose également de gagner un cadeau de poids : un oeuf géant au chocolat noir de 8 kilos et 65 IMG_7962centimètres de haut. Il vous suffit de répondre à une question de logique très simple sur un bulletin de participation disponible en magasin, à glisser ensuite dans l’urne prévue à cet effet. Le tirage aura lieu samedi 26 avril. Par ailleurs, à partir de 30 euros d’achat, la boutique vous offre une réglette de douze petits oeufs.

Dans cette même rue Toupinerie, la sympathique Aurélie d’Epices Et Chocolats peut vous confectionner des assortiments de fins bonbons de chocolats. Framboise, menthe, pistache, cerise kirsch, pécan abricot… Les parfums ne manquent pas. Les enfants apprécieront en outre les traditionnels sujets de Pâques (oeufs, lapins, écureuils) noir, blanc ou lait.

Chez Epices et Chocolats, des assortiments pour tous les goûts…
Le lot mis en jeu par Le Comptoir Gourmand.

La rue Charles de Gaulle n’est pas en reste avec Le Comptoir Gourmand. Un concours permet là aussi de remporter un très beau lot de 2,5 kilos de fabrication artisanale. Pour une mise d’1 euro, il suffit de choisir sur une grille un numéro entre 1 et 100. Si le vôtre est tiré au sort, préparez-vous à une orgie de chocolat ! Vous avez jusqu’à samedi pour vous inscrire. Parmi les nombreux produits proposés dans ce magasin, nous avons retenus pour vous ces amusantes fantaisies en forme de ballons de rugby, qui collent bien à l’esprit de notre région.

Bonnes fêtes de Pâques à tout le monde.

Nicolas Michel.

2015 : une rétrospective (Partie 2)

IMG_7328Emilie de la « Pâtisserie Lancuentre » (rue de la Libération).

Comment s’est déroulée votre année 2015 ?

2015 a été difficile car mon mari s’est fracturé le pouce à Pâques et j’ai dû le remplacer dans l’urgence. Nos clients ont été très compréhensifs. Ils ont accepté pendant quelques mois de ne pas avoir certains gâteaux que nous ne pouvions pas réaliser. Mais dans l’ensemble, on a réussi à faire ce qu’il fallait et l’année a été correcte. Décembre m’a paru plus calme mais l’esprit de Noël n’a pas disparu pour autant. Les commandes sont arrivées la dernière semaine avant les fêtes… Parmi les temps forts, le Salon du Chocolat a pris une teinte particulière après les attentats. On a senti que les gens se sont déplacés pour se faire plaisir, ils avaient envie de se réconforter. L’événement marche toujours aussi bien et c’est agréable pour nous d’avoir un contact différent avec les clients en cette occasion.

Si vous ne deviez retenir qu’une chose de 2015 ?

L’organisation et la solidarité par rapport à ce qui est arrivé à mon mari.

Que souhaitez-vous aux lecteurs de « Regard sur Marmande » pour 2016 ?

Une année très douce, gourmande et chocolatée, beaucoup de bonnes choses. Ayez du plaisir et faites plaisir !

 

Antoine de la librairie « Libellule » (rue de la Libération).

Comment résumeriez-vous l’année 2015 au niveau de votre magasin ?

L’année a été marquée par des événements dramatiques, avec des répercussions évidentes sur le moral qui déjà n’était pas au beau fixe. Par rapport à cette situation, on s’est posé des questions, on a cherché ce que l’on pouvait offrir aux gens pour les sortir de cette morosité. Notre travail essentiel à Libellule tourne IMG_7330autour de la convivialité, de la communication entre les personnes. Nos clients ont besoin de se sentir bien chez nous, d’avoir des personnes qui se préoccupent de leurs envies. D’où la création d’un espace détente dans lequel on peut se poser cinq minutes ou trois quarts d’heure, pour boire un café ou pas. Tous nos efforts tendent à faire de Libellule un lieu de vie et de rencontres. On a renforcé aussi nos activités hors murs, un mouvement que l’on a démarré il y a plusieurs années avec notamment des ateliers BD, manga, des expositions… Le festival de La BD est dans le pré au printemps constitue pour nous un point d’activité très fort, avec la rentrée scolaire et les fêtes de fin d’année.

Quelle serait votre image phare de 2015 ?

Elle sortirait du cadre de Libellule et serait liée aux attentats. Ces événements vous rappellent que, aussi dure que soit votre vie de tous les jours, constellée de hauts et de bas, de pareils attentats peuvent brutalement remettre en cause votre vision de l’existence.

Quels voeux adressez-vous à ceux qui suivent le blog ?

J’ai vu sur Canal + une rétrospective des voeux présidentiels année après année, qui commençaient toujours de la même manière : « L’année que l’on vient de passer a été très difficile ». J’ai été etonné de cette continuité. A nous de rendre la vie en général plus sympathique ! Je souhaite que l’on puisse réussir à fédérer, faire se rencontrer les gens et qu’ils se sentent à l’aise au moins dans un endroit comme le nôtre.

 

IMG_4713Sandrine du « Planet Coffee Shop » (rue Toupinerie).

Parlez-nous de l’année 2015 pour le « Planet Coffee Shop »…

2015 s’est inscrit dans la continuité des années précédentes. Tout s’est bien passé. On a fait de gros travaux en juin pour redonner du peps à l’établissement. Les retours ont été positifs. Les clients ont eu l’impression que l’on avait agrandi le magasin. Ces aménagements ont peut-être amené une clientèle nouvelle et nous avons toujours nos habitués, que je ne cesserai jamais de remercier pour leur fidélité.

Quelle image garderez-vous de 2015 ?

Les attentats ! On ne pensait pas être touché autant par la mort de personnes que l’on ne connaissait pas. Et avec Charlie Hebdo, c’est notre liberté d’expression qui a été attaquée… Mais mon image positive de 2015, car il est important de finir sur une note positive, reste les manifestations de Marmande, menées aussi bien par la municipalité que par l’union des commerçants et les associations indépendantes. Elles ont redonné du baume au coeur aux Marmandais. On a senti que les gens étaient vraiment partie prenante.

Vos souhaits pour 2016 à tous nos lecteurs ?

Beaucoup de fous rires. Des larmes de joie pour contrecarrer les larmes de 2015.

 

IMG_7313Perrine de « Nouvel’Hair Coiffure » (rue de la Libération).

Quel regard portez-vous sur l’année écoulée ?

J’ai connu des hauts et des bas mais l’année reste plutôt positive, du fait que j’ai pris davantage confiance en moi, grâce au soutien moral de personnes qui m’ont boostée. L’effet a porté. J’ai gagné un concours national, qui m’a motivée à suivre des formations et ça s’est répercuté ensuite sur la qualité de mes prestations.

Votre meilleur souvenir de 2015 ?

Justement, quand j’ai fait partie des dix gagnants du concours artistique Amika Cut, qui m’a permis de suivre un week-end de formation tous frais payés à Paris avec un coiffeur réputé au niveau mondial. J’étais très fier d’avoir remporté quelque chose par rapport à mon travail, ce fut une vraie reconnaissance.

Quels sont vos conseils beauté pour 2016 ?

Toujours plus ! Plus de couleurs, de beaux ongles, de maquillages, faites-vous plaisir, pensez à vous et investissez sur votre corps (rires)…

 

IMG_6906Willy de « Kustom Kruiz » (rue de la Libération).

Quel bilan tirez-vous des premiers mois d’existence de votre boutique ?

Le magasin s’est fait connaître au fur et à mesure. On compte maintenant, pour bien se lancer, que les infrastructures adéquates se mettent en place, que le cycliste puisse rouler en sécurité. On attend la belle piste cyclable qui doit relier Marmande à Casteljaloux, dont la construction devrait commencer cette année. Ce sera beaucoup mieux que de passer par la départementale pour aller jusqu’à Pont des Sables et récupérer la piste cyclable du canal. La fin d’année a été difficile. Mais on a concrétisé des soutiens qui apprécient notre projet, nos types de vélos, nos personnalités. Ils nous soutiennent et nous donnent envie d’avancer, de nous battre. Il existe heureusement des gens qui aiment se serrer les coudes, avancer ensemble, optimiser les services que l’on peut se rendre les uns et les autres.

Vos voeux pour 2016 ?

Roulez à vélo (rires)… Avant tout, au créateur du blog, bonne chance pour que « Regard sur Marmande » continue de bien marcher, parce que le résultat jusqu’à présent est vraiment cool. Aux lecteurs, soyez patients et constructifs dans vos critiques. Et n’oubliez pas qu’il y a des commerces en centre-ville, il n’est pas mort ! Redécouvrez le avec tout ce qu’il peut offrir.

Nicolas Michel.

2015 : une rétrospective (Partie 1)

Le blog vous présente tous ses voeux de bonheur et de réussite pour 2016. Mais avant de jeter notre regard vers cette nouvelle année, effectuons un bref retour sur celle qui vient de s’écouler en compagnie de quelques-uns des commerçants ayant participé en 2015 à cette belle aventure de « Regard sur Marmande »…

 

IMG_4829

Aurélie de « Epices et Chocolats » (rue Toupinerie).

Quel bilan tirez-vous de l’année 2015 ?

J’ai eu de bons retours de la part des clients, ce qui me fait évidemment plaisir. Des gens, qui ne venaient plus, ont recommencé à fréquenter la boutique, contents de voir que je disposais de nouveaux produits… Je pensais que les ventes au mois de décembre seraient plus étalées, elles ont été concentrées en fait sur les derniers jours avant Noël. Mais je ne vais pas me plaindre. Dans l’ensemble, j’ai bien travaillé. Il y a tellement de choses qui se sont passées en cette fin d’année, je pense aux attentats bien sûr ! Le beau temps aussi a fait que ces fêtes n’étaient pas très ordinaires.

Si vous deviez ne garder qu’une seule image de 2015, laquelle choisiriez-vous ?

La première qui me vient en tête, c’est celle de la Rue Toupinerie avec ce beau bâtiment de l’Office du Tourisme que j’adore. Cette vision m’a marquée la première fois que je suis venue à Marmande pour visiter la boutique. J’ai trouvé le centre-ville tellement charmant.

Quels voeux adresseriez-vous aux lecteurs du blog ?

Essentiellement une bonne santé, car c’est la base de la vie. Soyez heureux ! Quand on a la joie de vivre, le reste suit !

 

IMG_6826

Jennifer du « Studio PhotoJenny » (rue de la Libération).

Que retenez-vous de l’année 2015 au niveau de votre commerce ?

Depuis trois ans que le magasin existe, les premières retombées du bouche-à-oreille sont arrivées. Il faut de la patience. Sinon, décembre a été extraordinaire. Beaucoup de clients sont venus faire des photos ou acheter des séances. Un mois record ! Et ce n’est pas fini… J’ai de gros projets en cours. Je vous en reparlerai le moment venu…

Quelle image garderez-vous de 2015 ?

Entre la vie privée et professionnelle, je ne peux pas m’arrêter que sur une seule image. Globalement, je dirais une image de bonheur.

Quels sont vos voeux pour les lecteurs de « Regard sur Marmande » ?

Continuez à suivre et à soutenir le blog ! Je vous souhaite une vie douce. Surtout, n’hésitez pas à aller vers les autres, à vous ouvrir malgré tout, pour continuer à avancer.

 

IMG_6655

David de « L’Incognito » (avenue du Général Leclerc).

Comment résumeriez-vous 2015 ?

2015 a été une année importante puisque j’ai ouvert l’établissement. Le démarrage s’est fait en douceur. De semaine en semaine, une progression a été réalisée. Une clientèle d’habitués s’est constituée, complétée par l’arrivée de nouveaux visages. 2016 démarre bien, en espérant que cette bonne tendance se confirme au fil des mois.

Quelle image vous a marqué ?

Malheureusement, une image triste par rapport aux attentats de Charlie Hebdo et de novembre, en espérant que ces choses-là ne se reproduisent pas.

Vos voeux pour les lecteurs du blog ?

Je souhaite à tout le monde la santé surtout, et beaucoup de réussite.

 

IMG_4737Mickaël du « Comic Book Store » (Place du Marché).

Comment s’est déroulée l’année 2015 pour votre magasin ?

L’année s’est très bien passée, la tendance a toujours été à la hausse, entre 30 à 40% d’augmentation du chiffre d’affaires par rapport à 2014. C’est encourageant. 2015 a été une formidable rampe de lancement grâce aux sorties cinématographiques. A chaque fois qu’un gros film est arrivé sur les écrans, j’ai bien ressenti les retombées sur le magasin. Pour « Avengers 2 » par exemple, l’impact a été énorme sur les produits que je vendais. Et je ne vous parle même pas de « Star Wars » (rires)… Je dois maintenant poursuivre mes efforts, organiser plus d’événements, faire participer mes clients.

Votre image marquante de 2015 ?

Le premier anniversaire du magasin ! J’ai été énormément touché que les gens et leurs enfants aient joué le jeu en venant déguisés, il y avait vraiment une bonne ambiance.

Vos voeux aux lecteurs pour 2016 ?

Profitez bien des futures sorties cinéma, de la culture. N’hésitez pas à vous déplacer en centre-ville. C’est aux commerçants de le rendre vivant mais c’est aux Marmandais de le garder en vie ! Courage pour tous ceux qui sont en difficultés car pour certains, la vie n’est pas facile. Et pour les autres, gardez le sourire, ne stressez pas !

A suivre…

Nicolas Michel

Nouvel espace de lecture à la librairie Libellule

La librairie Libellule, rue de la Libération, a inauguré son coin lecture, où les clients pourront se poser le temps d’un café ou d’un thé offert par la maison.

IMG_7236
L’espace lecture a été aménagé à votre droite en entrant dans le magasin.

 

IMG_7237
Prenez le temps de feuilleter un ouvrage ou l’une des revues mises à disposition.

 

IMG_7239
Thé ou café ? Servez-vous…

 

IMG_7238
Une belle déco zen dans des tons gris apaisants.

Nicolas Michel

Studio PhotoJenny, quand chaque cliché raconte une histoire…

Ses clients vantent autant la qualité de ses prestations que la gentillesse de son accueil. C’est avec brio que Jennifer, 29 ans, perpétue la longue tradition marmandaise des photographes professionnels installés en coeur de ville. 

IMG_6822Dans sa boutique du 62 de la Rue de la Libération, Jennifer a garni un mur entier de photos afin de présenter une vue d’ensemble de son travail. Ici, une future maman qui a souhaité immortaliser les courbes de son ventre rond. Là, une soeur entourée de ses deux frères, unis par une touchante complicité. Sur tel cliché, un nonagénaire au visage buriné vous fixe avec le regard intense de quelqu’un ayant vécu presque un siècle d’épreuves. Un autre tirage encore contient tous les rêves de gloire d’un beau jeune homme de 17 ans qui a posé pour son book, avant de monter à Paris intégrer le prestigieux Cours Florent. Longtemps après être sorti du studio, vous ne pouvez vous empêcher de repenser à ces fragments de vie, parce qu’ils ont su vous émouvoir.

IMG_6827Miroirs de l’âme

Mais quel est donc le secret de Jennifer pour faire ressortir aussi bien l’âme des sujets photographiés ? La réponse tient à sa capacité d’écoute et sa profonde empathie. « Je discute beaucoup avec mes clients pendant la séance », explique la jeune artiste. « Ils me parlent de leurs envies afin que les photos leur ressemblent. J’arrive à peu près à ressentir comment sont les gens et j’adapte la prise de vue à leur personnalité, bien que ce ne soit pas toujours évident ».

Le feu sacré

IMG_6823
Le sourire de Jennifer vaut bien une photo !

Pour Jennifer, il est clair que l’on ne peut pas faire ce métier sans passion. Le feu sacré de la photographie, elle l’a toujours senti couler en elle. « J’avais 11 ans quand j’ai dit à mes parents que je serai photographe. Mon arrière-grand père a fait des photos de la Première Guerre Mondiale. J’avais aussi un oncle passionné par la photographie. Je pense que ça s’est transmis dans mes gènes ». Alors qu’elle vivait près de Montauban, elle décide début 2013 de rejoindre son conjoint, Damien, basé sur Marmande. « Je savais que les professionnels en place étaient sur le point de partir à la retraite ou de cesser leur activité, alors qu’il y avait davantage de concurrence à Montauban ». Son installation Rue de la Libération, où règne un fort esprit d’équipe, n’a été qu’une formalité. « Quand je suis arrivée dans cette rue, j’ai été bien accueillie. Je n’ai pas eu de mal à nouer des liens. J’ai choisi ce local car sa configuration permet de séparer l’espace vente de l’espace prise de vue ». Quand elle est sollicitée pour un mariage, une  naissance, un baptême, Jennifer a conscience de la responsabilité qu’elle porte. « Je me retrouve au coeur de la vie de ces personnes, au coeur d’événements marquants pour eux ».

Quand le monde tourne rond

ca967d5c7eb645320f377ecd9482dba5
Photo des Miss et Dauphines prise par Jennifer.

Parmi les engagements auxquels tient Jennifer figure son partenariat avec le Comité Miss Ronde Aquitaine depuis 2013. « A l’origine, je cherchais des femmes rondes qui acceptaient de poser en lingerie. Je voulais montrer autre chose que des jeunes filles bien faites. On m’a orientée vers ce Comité, qui organisait à Bergerac l’élection de Miss Ronde Aquitaine. La présidente m’a proposé de venir couvrir l’événement en tant que photographe. L’expérience m’a énormément touchée. Ces filles redonnent confiance. Cette année, l’élection a eu lieu à Meilhan-sur-Garonne. La logosalle était extraordinaire et le public génial. La députée-maire, Madame Poveda, faisait partie du jury. Je crois qu’elle était très fière ». Quand les candidates ont défilé en septembre dans un magasin de vêtements de Marmande, Jennifer était évidemment de la partie et compte bien répondre présente pour l’élection 2016, de nouveau à Meilhan.

Retrouvez les oeuvres de Jennifer sur son site.

Nicolas Michel.

Marmande aux couleurs d’Halloween

Toiles d’araignée, squelettes, fantômes et autres citrouilles ont envahi les vitrines des commerces de Marmande à l’occasion d’Halloween, qui voit non pas une mais deux fêtes organisées samedi 31 octobre 2015. Un plaisir double pour les enfants !

IMG_6797
Mélanie (à gauche) et Perrine de Nouvel’ Hair Coiffure

Lorsque l’on déambule dans le centre-ville, un constat s’impose : les commerçants ont vraiment joué le jeu ! Leurs vitrines se sont parées de tous les symboles de cette fête devenue populaire. « C’est important de marquer Halloween pour montrer l’esprit d’équipe avec les autres commerçants », estime Jennifer de PhotoJenny, rue de la Libération. « C’est porteur, ça crée de l’animation », renchérit la patronne du salon Maud’ Coiffure quelques mètres plus loin, dont IMG_6792la devanture fait se côtoyer non sans humour la fête de l’horreur et la célébration du ballon ovale chère à notre région. « Halloween a très bien marché l’année dernière », constate Perrine, propriétaire de Nouvel’ Hair Coiffure. « Nous avons eu au salon la visite de plus d’une centaine d’enfants. Les gens font l’effort de participer. C’est à nous aussi de montrer que nous sommes prêts à bouger, et que Marmande est à la page ». Bien évidemment, Perrine a fait provision de bonbons pour l’occasion…

IMG_6805
A Cap Pizza, le client squelette est roi !

Rue Léopold Faye, la palme de la décoration revient à Cap Pizza. « Nous célébrons Halloween depuis dix ans déjà », explique le patron. « C’est une fête qui nous plaît. Chaque année, nous ajoutons des éléments à notre décor. On a investi dans un fumigène pour l’ambiance. On mettra de la musique de circonstance et on sera déguisé pour faire gentiment peur aux enfants. Je ne vous dis pas quel sera mon costume, ce sera la surprise », conclut-il dans un franc éclat de rire.

IMG_6785
L’une des sorcières que les enfants devront recenser, ici dans la vitrine de la boutique de jouets Domino.

Deux fêtes sinon rien !

Les festivités du week-end s’articuleront autour de deux pôles. D’une part, la très active association des commerçants de la Rue de la Libération se posera Square de Verdun comme à l’accoutumée, où elle proposera diverses animations, dont une chasse aux sorcières. Le jeu consistera pour les enfants à compter le nombre de sorcières dans les vitrines et les boutiques de la Rue de la Libération. La pâtisserie Lancuentre a déjà préparé l’un des lots qui seront remis aux gagnants, une sympathique bonbonnière en chocolat… en forme de citrouille bien sûr ! Au programme également : goûter, atelier de maquillages, défilé de costumes et même une maison hantée. Brrrrr…

IMG_6812Du côté de la Place Clemenceau, le Comité Festif de Marmande a aussi prévu son jeu de pistes avec le concours des commerçants des rues Léopold Faye, République, Général de Gaulle et Toupinerie. IMG_6810Les bambins devront reconstituer une phrase à partir de lettres cachées à l’intérieur de citrouilles dans les différentes boutiques . Entre les ateliers créatifs et la tenue d’un flashmob, l’un des temps forts restera sans doute la dégustation en soirée d’une soupe, je vous le donne en mille… à la citrouille !

Bon Halloween à tous les Marmandais et Marmandaises.

Nicolas Michel (chasseur de zombies à ses heures perdues !!!)

SAPA Services : des repas à domicile pour le troisième âge

Entreprise de livraison de repas tournée vers les personnes âgées et dépendantes, SAPA Services existe à Agen depuis 1997. Cette année, une antenne a été ouverte à Marmande, rue de la Libération. Sa responsable, la jeune et dynamique Edith Galinou, nous détaille l’offre proposée aux clients.

IMG_6775

Qu’est-ce qui a poussé votre société à s’installer à Marmande ?

SAPA Services est bien ancré sur l’Agenais, leader sur son marché depuis plus de quinze ans déjà. Depuis 2008, nous avons développé nos axes de livraison sur la zone de Villeneuve-sur-Lot et nous nous implantons maintenant sur le Marmandais, parce que nous avons constaté qu’il y avait de la demande. Nous avons fait une étude de marché, qui a montré que nous pouvions nous placer en tant que complément des services déjà existants. Marmande est une ville qui bouge, attractive.

IMG_6773
Edith gère avec efficacité l’agence marmandaise.

Que proposez-vous à vos clients ?

Nous avons plusieurs formules. Nos clients ont le choix entre deux entrées, deux plats, deux desserts. Nous ne leur imposons pas un menu préétabli. Nous travaillons avec un traiteur, pas avec une grosse cuisine centrale. La qualité est au rendez-vous. Une diététicienne met à jour nos grilles de menus. Les repas sont variés, équilibrés, adaptés aux personnes âgées. Nous nous calons sur les besoins de chaque client. S’il peut encore faire ses courses et qu’il s’achète ses potages et ses yaourts, mais qu’il ne cuisine plus, nous pouvons lui apporter juste le plat.

Si certains ont des impératifs de régime par rapport à leur santé, pouvez-vous adapter également les menus en ce sens ?

Nous avons des menus adaptés pour les diabétiques, les dialysés, des menus sans sel, des plats mixés en cas de problème de mastication ou de déglutition… Nous sommes très pointilleux sur ce sujet-là.

A combien revient un repas ?

Un repas complet – potage, entrée, plat garni, dessert – revient à 10,90 euros, pain compris. Le plat garni logoseul – viande ou poisson avec légumes ou féculents – est à 7,30 euros. Pour chaque élément ajouté, un potage, une entrée ou un dessert, comptez 1,20 euros en plus. Les repas sont livrés froids, en barquettes. Les personnes n’ont plus qu’à les réchauffer. Nous assurons quatre livraisons par semaine le midi. Nous passons le lundi. Le mardi, nous déposons aussi le repas du mercredi dans leur frigo. Même chose le jeudi avec le repas du vendredi. Et nous revenons le samedi pour les repas du week-end.

Les employés des sociétés peuvent-ils aussi commander chez vous leur repas du midi ?

Une entreprise de services à la personne n’est pas autorisée à livrer des repas aux sociétés. On le fait sur l’Agenais car nous avons créé une entité juridique différente. Les gens peuvent commander sur notre site internet avant 10h00 et on les livre sur leur lieu de travail. Mais on ne l’a pas encore mis en place sur le Marmandais. Nous voulons d’abord continuer à nous faire connaître et consolider nos tournées.

DSC_6101Dans quel rayon livrez-vous ?

Nous desservons déjà plusieurs communes. Nous allons à Beaupuy, Virazeil, Escassefort, Lachapelle, Saint-Martin-Petit. Nous passons à Fauguerolles.

Faut-il se déplacer jusqu’à votre agence pour s’inscrire ?

Non, les gens ont juste à nous téléphoner ou à nous contacter par mail. Je prends rendez-vous avec eux et c’est moi qui me déplace, vu que nous avons souvent affaire à des personnes âgées ou sorties d‘hospitalisation. Je prends le temps qu’il faut avec elles pour leur expliquer nos services, les déductions fiscales possibles, établir ensemble les menus. Elles peuvent faire venir leur tuteur ou leur famille. C’est rassurant pour tout le monde.

Pour contacter SAPA Services : 05.53.83.76.10 ou sapa-services-marmande@orange.fr

Propos recueillis par Nicolas Michel.