Pas d’été réussi sans Aquaval !

Grâce au renfort du bassin à vagues en extérieur inauguré en juillet 2014, Aquaval est devenu un élément indispensable du dispositif estival marmandais.

IMG_5818Fin juin 2015. Lorsque la canicule s’est abattue sur notre région, la piscine municipale était fermée pour cause de vidange comme chaque année avant le lancement de la saison d’été. Les équipes ont alors travaillé d’arrache-pied, y compris de nuit, afin de permettre une ouverture anticipée du bassin extérieur et des vestiaires et ainsi offrir aux Marmandais une solution pour les soulager de la chaleur extrême. Il faut voir dans cette décision d’ouvrir plus tôt une preuve supplémentaire de l’importance qu’a pris Aquaval en période estivale, depuis qu’a été inauguré le fameux bassin à vagues. L’été dernier, la fréquentation tournait sur une moyenne de 320 baigneurs par jour. Cette année, le complexe vise une moyenne de 400 entrées quotidiennes. Des pointes à 500 ont même déjà été enregistrées par les journées de grand beau temps.

IMG_5819Aquavagues

L’idée du bassin à vagues s’est imposée dès les prémices du projet de réaménagement d’Aquaval en 2009. «De nos jours, une installation toute simple ne suffit plus à attirer le public. Beaucoup de gens ont déjà une piscine chez eux», constate Cédric Recoquillon, responsable des équipements aquatiques. «Toboggans, cascades, contre-courant : il faut apporter des éléments que vous ne trouvez pas chez vous. On a choisi le bassin à vagues parce qu’un tel dispositif n’existait pas dans les environs». Il était prévu à l’origine que ce bassin à vagues soit aménagé dans l’ancienne piscine extérieure alors désaffectée. «Il a finalement été créé en dehors des structures existantes, dans un souci de stabilité des sols», raconte Cédric. «Plusieurs bureaux d’études ont travaillé dessus. En 2012, il a été décidé de partir sur IMG_5826un bassin de 70 mètres de long avec six couloirs, c’est-à-dire 15 mètres. Des modifications sont intervenus entre-temps. Au final, le bassin fait 72 mètres de long, 20 mètres de large, soit huit couloirs, et il s’ouvre jusqu’à 33 mètres en largeur sur la plage». Plage qui fait le bonheur de tous avec ses 80 transats de forme ondulée rappelant évidemment celle des vagues et ses parasols à l’allure exotique !

S’il y a un point sur lequel Cédric se veut insistant, c’est la surveillance ! «Vous avez toujours cinq maîtres nageurs quand le dispositif des vagues se déclenche. Ils restent debout au bord du bassin et ont l’œil. On sécurise beaucoup car les vagues arrivent toutes les secondes».

Une évolution constante

IMG_5824Cet été, l’arrivée des cours d’aquabike n’est pas passée inaperçue, à en juger par les délais d’attente pour s’inscrire ! Les baigneurs attentifs auront noté également l’important réaménagement dont a bénéficié l’espace buvette. «Deux sanitaires ont été ajoutés, une belle terrasse a été faite et on a installé au-dessus des toiles tendues», détaille Cédric. «On a aussi bâti une clôture pour que des visiteurs puissent de l’extérieur entrer dans l’enceinte de la buvette et avoir une vue sur le bassin. Tout ce coin a vraiment été mis en valeur». Un détail qui a son importance : les produits de la restauration rapide (glaces, gaufres, frites, confiseries…) ont vu leur prix baisser par rapport à 2014.

A partir de la rentrée, un développement des activités d’aquabike et d’aquatraining est programmé. «Le public profitera aussi de nouveaux créneaux de nage», ajoute Cédric. «Il ne sera plus mélangé avec les clubs et les associations, il aura accès désormais à l’intégralité des bassins».

Pour Cédric, la volonté de dynamiser les équipements est manifeste, avec le souci toujours de satisfaire les Marmandais en quête d’amusement et de fraîcheur.

Retrouvez les infos pratiques sur le site http://www.vg-agglo.com/Aquaval.html.

Nicolas Michel