Le nouveau visage du Planet Coffee Shop

Pendant presque 8 ans, Sandrine a égayé le Planet Coffee Shop de la rue Toupinerie. Partie désormais vers de nouvelles aventures (« Regard sur Marmande » en profite pour lui souhaiter bonne chance), elle a passé le relais à Josiane Cazenave, qui entend bien conserver l’âme de ce lieu très apprécié. 

Josiane Cazenave, heureuse d’évoluer dans son nouvel environnement du Planet Coffee Shop.

Josiane a commencé sa carrière dans la restauration à 19 ans à la brasserie bien connue Les Neuf Fontaines. Beaucoup de Marmandais(es) se souviennent aussi probablement du bar-restaurant qu’elle a tenu entre 1998 et 2000, le Don Quichotte, dans la rue Charles de Gaulle là où existe maintenant la boutique Orange. « Ah, le Don Quichote ! Un endroit festif qui a beaucoup marqué ma vie », confie-t-elle avec une certaine émotion. « Il y avait tout le temps du monde. Je faisais venir des musiciens. Les équipes de foot et de rugby du coin s’y donnaient rendez-vous ».

Après un passage par la grande distribution, l’envie de reprendre un commerce dans la restauration la taraudait. « La relation avec les clients est très importante pour moi. Il fallait que je revienne au contact des gens, les servir, leur faire plaisir. Le Planet Coffee Shop est idéal car dédié à la gourmandise ». Informée de la mise en vente, elle a sauté sur l’occasion. « La transition s’est très bien passée. Je connaissais déjà Sandrine et ma fille avait travaillé ici un temps ».

Josiane s’est familiarisée avec les recettes de boissons du Planet Coffee Shop.

Josiane ne se sent pas à l’étroit dans son nouveau tablier de barista, même si elle reconnaît que remplacer Sandrine, particulièrement estimée depuis toutes ces années, lui met une petite pression. Elle a surtout à coeur d’honorer l’héritage qu’elle lui a laissé. Pas question donc de chambouler la carte ou de refaire toute la déco ! « Le Planet Coffee Shop doit rester ce qu’il est, un lieu cosy. Les gens peuvent s’y poser tranquillement, prendre le temps de discuter ». Josiane envisage quand même d’apporter quelques touches personnelles comme la mise en place de formules (boisson+pâtisserie). « Je ferai des suggestions en plus de la carte en début de saison, comme Sandrine s’y employait. J’ai mes propres idées déjà ». Votre ami blogueur se montre impatient de goûter ces nouveautés…

Nicolas Michel.

Publicités

Photo instantanée : Halloween s’empare de l’Office de Tourisme

Le frisson d’Halloween gagne peu à peu Marmande. En attendant le mardi 31 octobre et les animations prévues en ville, plusieurs commerces ont déjà décoré leur vitrine. L’Office de Tourisme a également procédé à un relooking de circonstance de son magnifique patio, à visiter gratuitement aux heures d’ouverture.

Les sorcières, citrouilles, araignées et autres bestioles d’Halloween ont pris possession du patio.

Nicolas Michel.

Madame s’amuse, pour de nouvelles couleurs rue Toupinerie

boutique-madame-samuse-rue-toupinerie-marmande

Vous souhaitez relooker vos meubles mais vous n’êtes pas vraiment bricoleur dans l’âme ? La boutique « Madame s’amuse » vous propose une solution simple et efficace : les peintures Annie Sloan Chalk Paint à application directe.

Stéphane et Martine (à gauche) dans leur boutique.

La belle aventure de Madame s’amuse n’a pas débuté à Marmande mais à Meilhan, où la charmante Martine a ouvert en 2015 un atelier d’artiste et de rénovation de meubles dans une belle bâtisse à deux pas du tertre. Désireuse d’étendre son activité, elle s’est associée à Stéphane Tujas. Lequel, avec jovialité, parle de « complémentarité » pour définir leur duo. « Martine est plus artiste que moi. Pour ma part, j’ai le sens du commerce. Les deux réunis font que nous avons décidé de travailler ensemble ». Tous deux ont donc investi un local de la Rue Toupinerie (anciennement Epices et Chocolat) pour lancer en décembre 2016 une nouvelle boutique prolongeant l’atelier de Meilhan.

Les couleurs des peintures Annie Sloan ne vous paraîtront jamais ternes.

Leur magasin repose sur un concept, celui des peintures décoratives Annie Sloan Chalk Paint, qui s’appliquent directement sur un meuble sans avoir besoin au préalable de le décaper. Plus de traitement du bois, de sous-couche, de ponçage, pour un gain de temps et d’argent évident. Stéphane l’avoue bien volontiers, il n’est pas forcément un bricoleur émérite et ne tarit pas d’éloges sur la simplicité d’utilisation du produit. « Sans souci, il ne vous reste plus qu’à laisser libre court à votre créativité dans tous les sens ». Martine précise avec sa délicieuse pointe d’accent néerlandais : « Annie Sloan est le nom d’une véritable personne, une artiste anglaise qui a développé elle-même cette formule de interieur-de-la-boutique-madame-samuse-a-marmande-rue-toupineriepeinture et s’est inspirée de sa formation aux Beaux-Arts pour élaborer ses couleurs. Elles ne sont pas uniformes, elles ont beaucoup de profondeur du fait des pigments, des mélanges. Pour foncer une couleur, elle ne met jamais de noir dedans car le noir éteint la couleur, elle va rajouter la couleur complémentaire en plus foncé ». Pour vous apprendre tous les secrets des peintures Annie Sloan, Martine organise d’ailleurs des stages d’initiation à l’utilisation et aux techniques de finition. Renseignez-vous à la boutique.

Suivez l’actualité de Madame s’amuse sur Facebook.

Nicolas Michel

Comme un parfum de chocolat dans l’air…

Les commerces de chocolat du centre-ville n’ont pas ménagé leurs efforts pour faire des fêtes de Pâques des Marmandais une jolie réussite.

Comme chaque année, la Pâtisserie Lancuentre de la rue de la Libération organise son fameux concours qui, moyennant une participation de 2 euros, consiste à deviner le poids d’une sculpture en chocolat. Celle de 2015 avait pris la forme d’un sympathique poisson bulle que la gagnante, une adorable petite fille, s’était empressée de croquer ! Pour l’édition 2016, la réalisation de l’oeuvre a été confiée à Myriam Villat dans le cadre de son CAP Chocolatier Confiseur. Oeuf, poule, cloche : les symboles de Pâques sont réunis dans une composition pour le moins originale, ayant permis à la jeune fille de mettre en pratique différentes techniques apprises auprès de Christophe Lancuentre.

M. et Mme Hippo comptent parmi les sujets de la Pâtisserie Lancuentre qui connaissent un franc succès.
L’oeuf gargantuesque, exposé en vitrine, ne laisse pas les passants indifférents !

Rue Toupinerie, la boutique Leonidas vous propose également de gagner un cadeau de poids : un oeuf géant au chocolat noir de 8 kilos et 65 IMG_7962centimètres de haut. Il vous suffit de répondre à une question de logique très simple sur un bulletin de participation disponible en magasin, à glisser ensuite dans l’urne prévue à cet effet. Le tirage aura lieu samedi 26 avril. Par ailleurs, à partir de 30 euros d’achat, la boutique vous offre une réglette de douze petits oeufs.

Dans cette même rue Toupinerie, la sympathique Aurélie d’Epices Et Chocolats peut vous confectionner des assortiments de fins bonbons de chocolats. Framboise, menthe, pistache, cerise kirsch, pécan abricot… Les parfums ne manquent pas. Les enfants apprécieront en outre les traditionnels sujets de Pâques (oeufs, lapins, écureuils) noir, blanc ou lait.

Chez Epices et Chocolats, des assortiments pour tous les goûts…
Le lot mis en jeu par Le Comptoir Gourmand.

La rue Charles de Gaulle n’est pas en reste avec Le Comptoir Gourmand. Un concours permet là aussi de remporter un très beau lot de 2,5 kilos de fabrication artisanale. Pour une mise d’1 euro, il suffit de choisir sur une grille un numéro entre 1 et 100. Si le vôtre est tiré au sort, préparez-vous à une orgie de chocolat ! Vous avez jusqu’à samedi pour vous inscrire. Parmi les nombreux produits proposés dans ce magasin, nous avons retenus pour vous ces amusantes fantaisies en forme de ballons de rugby, qui collent bien à l’esprit de notre région.

Bonnes fêtes de Pâques à tout le monde.

Nicolas Michel.

2015 : une rétrospective (Partie 2)

IMG_7328Emilie de la « Pâtisserie Lancuentre » (rue de la Libération).

Comment s’est déroulée votre année 2015 ?

2015 a été difficile car mon mari s’est fracturé le pouce à Pâques et j’ai dû le remplacer dans l’urgence. Nos clients ont été très compréhensifs. Ils ont accepté pendant quelques mois de ne pas avoir certains gâteaux que nous ne pouvions pas réaliser. Mais dans l’ensemble, on a réussi à faire ce qu’il fallait et l’année a été correcte. Décembre m’a paru plus calme mais l’esprit de Noël n’a pas disparu pour autant. Les commandes sont arrivées la dernière semaine avant les fêtes… Parmi les temps forts, le Salon du Chocolat a pris une teinte particulière après les attentats. On a senti que les gens se sont déplacés pour se faire plaisir, ils avaient envie de se réconforter. L’événement marche toujours aussi bien et c’est agréable pour nous d’avoir un contact différent avec les clients en cette occasion.

Si vous ne deviez retenir qu’une chose de 2015 ?

L’organisation et la solidarité par rapport à ce qui est arrivé à mon mari.

Que souhaitez-vous aux lecteurs de « Regard sur Marmande » pour 2016 ?

Une année très douce, gourmande et chocolatée, beaucoup de bonnes choses. Ayez du plaisir et faites plaisir !

 

Antoine de la librairie « Libellule » (rue de la Libération).

Comment résumeriez-vous l’année 2015 au niveau de votre magasin ?

L’année a été marquée par des événements dramatiques, avec des répercussions évidentes sur le moral qui déjà n’était pas au beau fixe. Par rapport à cette situation, on s’est posé des questions, on a cherché ce que l’on pouvait offrir aux gens pour les sortir de cette morosité. Notre travail essentiel à Libellule tourne IMG_7330autour de la convivialité, de la communication entre les personnes. Nos clients ont besoin de se sentir bien chez nous, d’avoir des personnes qui se préoccupent de leurs envies. D’où la création d’un espace détente dans lequel on peut se poser cinq minutes ou trois quarts d’heure, pour boire un café ou pas. Tous nos efforts tendent à faire de Libellule un lieu de vie et de rencontres. On a renforcé aussi nos activités hors murs, un mouvement que l’on a démarré il y a plusieurs années avec notamment des ateliers BD, manga, des expositions… Le festival de La BD est dans le pré au printemps constitue pour nous un point d’activité très fort, avec la rentrée scolaire et les fêtes de fin d’année.

Quelle serait votre image phare de 2015 ?

Elle sortirait du cadre de Libellule et serait liée aux attentats. Ces événements vous rappellent que, aussi dure que soit votre vie de tous les jours, constellée de hauts et de bas, de pareils attentats peuvent brutalement remettre en cause votre vision de l’existence.

Quels voeux adressez-vous à ceux qui suivent le blog ?

J’ai vu sur Canal + une rétrospective des voeux présidentiels année après année, qui commençaient toujours de la même manière : « L’année que l’on vient de passer a été très difficile ». J’ai été etonné de cette continuité. A nous de rendre la vie en général plus sympathique ! Je souhaite que l’on puisse réussir à fédérer, faire se rencontrer les gens et qu’ils se sentent à l’aise au moins dans un endroit comme le nôtre.

 

IMG_4713Sandrine du « Planet Coffee Shop » (rue Toupinerie).

Parlez-nous de l’année 2015 pour le « Planet Coffee Shop »…

2015 s’est inscrit dans la continuité des années précédentes. Tout s’est bien passé. On a fait de gros travaux en juin pour redonner du peps à l’établissement. Les retours ont été positifs. Les clients ont eu l’impression que l’on avait agrandi le magasin. Ces aménagements ont peut-être amené une clientèle nouvelle et nous avons toujours nos habitués, que je ne cesserai jamais de remercier pour leur fidélité.

Quelle image garderez-vous de 2015 ?

Les attentats ! On ne pensait pas être touché autant par la mort de personnes que l’on ne connaissait pas. Et avec Charlie Hebdo, c’est notre liberté d’expression qui a été attaquée… Mais mon image positive de 2015, car il est important de finir sur une note positive, reste les manifestations de Marmande, menées aussi bien par la municipalité que par l’union des commerçants et les associations indépendantes. Elles ont redonné du baume au coeur aux Marmandais. On a senti que les gens étaient vraiment partie prenante.

Vos souhaits pour 2016 à tous nos lecteurs ?

Beaucoup de fous rires. Des larmes de joie pour contrecarrer les larmes de 2015.

 

IMG_7313Perrine de « Nouvel’Hair Coiffure » (rue de la Libération).

Quel regard portez-vous sur l’année écoulée ?

J’ai connu des hauts et des bas mais l’année reste plutôt positive, du fait que j’ai pris davantage confiance en moi, grâce au soutien moral de personnes qui m’ont boostée. L’effet a porté. J’ai gagné un concours national, qui m’a motivée à suivre des formations et ça s’est répercuté ensuite sur la qualité de mes prestations.

Votre meilleur souvenir de 2015 ?

Justement, quand j’ai fait partie des dix gagnants du concours artistique Amika Cut, qui m’a permis de suivre un week-end de formation tous frais payés à Paris avec un coiffeur réputé au niveau mondial. J’étais très fier d’avoir remporté quelque chose par rapport à mon travail, ce fut une vraie reconnaissance.

Quels sont vos conseils beauté pour 2016 ?

Toujours plus ! Plus de couleurs, de beaux ongles, de maquillages, faites-vous plaisir, pensez à vous et investissez sur votre corps (rires)…

 

IMG_6906Willy de « Kustom Kruiz » (rue de la Libération).

Quel bilan tirez-vous des premiers mois d’existence de votre boutique ?

Le magasin s’est fait connaître au fur et à mesure. On compte maintenant, pour bien se lancer, que les infrastructures adéquates se mettent en place, que le cycliste puisse rouler en sécurité. On attend la belle piste cyclable qui doit relier Marmande à Casteljaloux, dont la construction devrait commencer cette année. Ce sera beaucoup mieux que de passer par la départementale pour aller jusqu’à Pont des Sables et récupérer la piste cyclable du canal. La fin d’année a été difficile. Mais on a concrétisé des soutiens qui apprécient notre projet, nos types de vélos, nos personnalités. Ils nous soutiennent et nous donnent envie d’avancer, de nous battre. Il existe heureusement des gens qui aiment se serrer les coudes, avancer ensemble, optimiser les services que l’on peut se rendre les uns et les autres.

Vos voeux pour 2016 ?

Roulez à vélo (rires)… Avant tout, au créateur du blog, bonne chance pour que « Regard sur Marmande » continue de bien marcher, parce que le résultat jusqu’à présent est vraiment cool. Aux lecteurs, soyez patients et constructifs dans vos critiques. Et n’oubliez pas qu’il y a des commerces en centre-ville, il n’est pas mort ! Redécouvrez le avec tout ce qu’il peut offrir.

Nicolas Michel.

2015 : une rétrospective (Partie 1)

Le blog vous présente tous ses voeux de bonheur et de réussite pour 2016. Mais avant de jeter notre regard vers cette nouvelle année, effectuons un bref retour sur celle qui vient de s’écouler en compagnie de quelques-uns des commerçants ayant participé en 2015 à cette belle aventure de « Regard sur Marmande »…

 

IMG_4829

Aurélie de « Epices et Chocolats » (rue Toupinerie).

Quel bilan tirez-vous de l’année 2015 ?

J’ai eu de bons retours de la part des clients, ce qui me fait évidemment plaisir. Des gens, qui ne venaient plus, ont recommencé à fréquenter la boutique, contents de voir que je disposais de nouveaux produits… Je pensais que les ventes au mois de décembre seraient plus étalées, elles ont été concentrées en fait sur les derniers jours avant Noël. Mais je ne vais pas me plaindre. Dans l’ensemble, j’ai bien travaillé. Il y a tellement de choses qui se sont passées en cette fin d’année, je pense aux attentats bien sûr ! Le beau temps aussi a fait que ces fêtes n’étaient pas très ordinaires.

Si vous deviez ne garder qu’une seule image de 2015, laquelle choisiriez-vous ?

La première qui me vient en tête, c’est celle de la Rue Toupinerie avec ce beau bâtiment de l’Office du Tourisme que j’adore. Cette vision m’a marquée la première fois que je suis venue à Marmande pour visiter la boutique. J’ai trouvé le centre-ville tellement charmant.

Quels voeux adresseriez-vous aux lecteurs du blog ?

Essentiellement une bonne santé, car c’est la base de la vie. Soyez heureux ! Quand on a la joie de vivre, le reste suit !

 

IMG_6826

Jennifer du « Studio PhotoJenny » (rue de la Libération).

Que retenez-vous de l’année 2015 au niveau de votre commerce ?

Depuis trois ans que le magasin existe, les premières retombées du bouche-à-oreille sont arrivées. Il faut de la patience. Sinon, décembre a été extraordinaire. Beaucoup de clients sont venus faire des photos ou acheter des séances. Un mois record ! Et ce n’est pas fini… J’ai de gros projets en cours. Je vous en reparlerai le moment venu…

Quelle image garderez-vous de 2015 ?

Entre la vie privée et professionnelle, je ne peux pas m’arrêter que sur une seule image. Globalement, je dirais une image de bonheur.

Quels sont vos voeux pour les lecteurs de « Regard sur Marmande » ?

Continuez à suivre et à soutenir le blog ! Je vous souhaite une vie douce. Surtout, n’hésitez pas à aller vers les autres, à vous ouvrir malgré tout, pour continuer à avancer.

 

IMG_6655

David de « L’Incognito » (avenue du Général Leclerc).

Comment résumeriez-vous 2015 ?

2015 a été une année importante puisque j’ai ouvert l’établissement. Le démarrage s’est fait en douceur. De semaine en semaine, une progression a été réalisée. Une clientèle d’habitués s’est constituée, complétée par l’arrivée de nouveaux visages. 2016 démarre bien, en espérant que cette bonne tendance se confirme au fil des mois.

Quelle image vous a marqué ?

Malheureusement, une image triste par rapport aux attentats de Charlie Hebdo et de novembre, en espérant que ces choses-là ne se reproduisent pas.

Vos voeux pour les lecteurs du blog ?

Je souhaite à tout le monde la santé surtout, et beaucoup de réussite.

 

IMG_4737Mickaël du « Comic Book Store » (Place du Marché).

Comment s’est déroulée l’année 2015 pour votre magasin ?

L’année s’est très bien passée, la tendance a toujours été à la hausse, entre 30 à 40% d’augmentation du chiffre d’affaires par rapport à 2014. C’est encourageant. 2015 a été une formidable rampe de lancement grâce aux sorties cinématographiques. A chaque fois qu’un gros film est arrivé sur les écrans, j’ai bien ressenti les retombées sur le magasin. Pour « Avengers 2 » par exemple, l’impact a été énorme sur les produits que je vendais. Et je ne vous parle même pas de « Star Wars » (rires)… Je dois maintenant poursuivre mes efforts, organiser plus d’événements, faire participer mes clients.

Votre image marquante de 2015 ?

Le premier anniversaire du magasin ! J’ai été énormément touché que les gens et leurs enfants aient joué le jeu en venant déguisés, il y avait vraiment une bonne ambiance.

Vos voeux aux lecteurs pour 2016 ?

Profitez bien des futures sorties cinéma, de la culture. N’hésitez pas à vous déplacer en centre-ville. C’est aux commerçants de le rendre vivant mais c’est aux Marmandais de le garder en vie ! Courage pour tous ceux qui sont en difficultés car pour certains, la vie n’est pas facile. Et pour les autres, gardez le sourire, ne stressez pas !

A suivre…

Nicolas Michel

Ouverture de la saison de Noël 2015

IMG_7173
La Place Clemenceau a fait sa mue pour les fêtes.

 

IMG_7164
La piste de ski de fond, tout autour de la Place Clemenceau, fait le bonheur des enfants.

 

IMG_7172
Pour ajouter au plaisir, le canon à neige tourne à plein régime au-dessus de la piste de ski de fond.

 

IMG_7174
L’un des nombreux sapins qui égayent la ville, celui-ci à l’entrée de la Rue Toupinerie.

 

IMG_7185
Les commerçants de Marmande ont bien entendu soigné leur vitrine, comme ici celle de La Brûlerie, Rue Charles de Gaulle.

 

IMG_7177
Véritable havre de paix en plein centre-ville, le patio décoré de l’Office de Tourisme mérite une visite.

 

IMG_7178
Le majestueux sapin de Noël de la Place du Marché.

 

IMG_7180
La Place Clemenceau, alors que tombe la nuit…

Nicolas Michel

Un air de fête à Marmande

Les 17, 18 et 19 juillet 2015, la municipalité a proposé « Marmande en fête ». Le public était au rendez-vous pour profiter des spectacles de rue, braderies et autres repas en musique. Avec en point d’orgue un défilé qui célébrait nos différents quartiers dans la fierté de la ruralité.

 

IMG_5847
La « Chupito Banda » de Tonneins, rue Toupinerie.

 

 

IMG_5851
Il y avait foule pour la restauration Place Clemenceau !

 

IMG_5857
Une animation musicale devant la Place du Marché, en attendant le début du défilé des Conseils de Quartier.

 

IMG_5880
Le char du quartier de Lolya-Chêne Vert.

 

IMG_5865
Un petit parfum d’autrefois flottait dans le défilé avec certains costumes.

 

IMG_5898
Le char fleuri du quartier de Beyssac, avec son moulin et ses ruches.

 

IMG_5915
De nombreux chars étaient tirés par des tracteurs.

Nicolas Michel

Connaissez-vous bien votre office de tourisme ?

Depuis son déménagement en 2011 rue Toupinerie, l’office de tourisme a été entièrement repensé pour offrir aussi bien aux vacanciers qu’aux Marmandais une découverte de toutes les richesses du territoire du Val de Garonne, à travers une très belle expérience interactive.

IMG_5117

Un office qui n’est pas fréquenté que par les touristes

Contrairement à une idée reçue, un office de tourisme ne s’adresse pas qu’aux vacanciers. Les habitants de Marmande représentent environ 75% de la fréquentation, laquelle s’établit autour de 50 000 personnes par an. 52 948 en 2014 très précisément, d’après le bilan d’activités officiel. Cette présence massive des Marmandais s’explique notamment par l’importance du service billetterie, avec pas moins de 11 600 billets vendus sur l’année 2014. A l’office, vous pouvez acheter aussi bien une place de concert (Garorock en tête), de théâtre, qu’une entrée au parc d’attractions Walibi Sud-Ouest, un abonnement au bus Evalys ou encore une carte d’adhérent à l’association Plaz’au Cinéma, qui permet entre autres de bénéficier d’un tarif réduit toute l’année au Plaza.

IMG_5138
Le « séjour ».

Un office nouvelle génération

On parle d’office de tourisme nouvelle génération lorsqu’il ne se contente plus des missions traditionnelles d’accueil et d’information, mais qu’il constitue aussi un lieu à visiter. Autrefois installés dans le kiosque sur le Boulevard Gambetta, près de la gare, les locaux ont gagné en espace lorsqu’ils ont été transférés en juillet 2011 rue Toupinerie dans une ancienne maison d’habitation de 150 m2, dont ils ont conservé l’esprit. L’espace se compose de trois pièces en enfilade. La première, appelée vestibule, a pour principale fonction d’accueillir les IMG_5139gens. La deuxième salle, le séjour, regroupe des meubles de présentation (photo ci-contre) autour des thématiques fortes du territoire : la nature, la pêche, les activités nautiques, le tabac… Par ailleurs, des films de deux minutes montrent la région selon différents moyens de locomotion (sur les flots, à cheval, en montgolfière, etc). Arrive enfin la dernière pièce, la cuisine, où sont regroupées la billetterie et la boutique, axée sur les produits du terroir, et en particulier la star de Marmande : la tomate ! A l’extérieur, le patio, véritable havre de paix, conclut la visite.

IMG_5129
Le patio.
IMG_5144
Le « vestibule » et ses outils numériques.

Un office à l’heure du numérique

L’office a été l’un des premiers en France à faire sa migration vers le numérique. Présent sur les réseaux sociaux, il offre aux visiteurs un accès Wi-Fi gratuit dont on peut profiter tranquillement assis à l‘une des tables du patio. Les outils installés (borne interactive, table tactile, écrans plats à affichage dynamique, Ipads…) ne servent pas seulement à dispenser des infos pratiques comme la météo ou les capacités d‘hébergement, ils mettent en valeur le patrimoine culturel et environnemental. Le territoire est ainsi raconté par ses habitants, les Gens de Garonne, qu’ils soient vigneron, agriculteur, animateur sportif, loueur de bateaux ou encore cuisinier. «Chaque rencontre est un voyage», comme le dit si bien le slogan de l’office…

http://www.valdegaronne.com/

Un grand merci à Marie pour la visite guidée.

Nicolas Michel