L’expo photo « Visions d’Amérique » visible à l’agence TUI

Les Etats-Unis : une terre d’immensité, de contrastes, dont chaque paysage raconte une histoire différente. Jusqu’au 18 novembre, l’agence de voyages TUI présente quelques-uns des clichés pris au cours de mes pérégrinations au pays de l’oncle Sam.

Des beautés naturelles (déserts, bayous…) à l’architecture des métropoles (New York, Los Angeles, San Francisco), l’expo est à découvrir au 35 rue Léopold Faye, en vitrine et à l’intérieur de la boutique décorée pour l’occasion sur le thème des USA.

Les éperons rocheux (appelés hoodoos) du parc national de Bryce Canyon en Utah.
Un chant indien dans le vent… Dans leur réserve de Monument Valley, les Navajos pilotent les touristes en véhicules tout-terrain sur les pistes sinueuses et poussiéreuses de ces terres ocres au parfum de vieux western.

Nicolas Michel

Publicités

Photo instantanée : le nouveau local de Studio PhotoJenny

18 janvier 2018 – Jennifer de Studio PhotoJenny a déménagé son activité de la rue de la Libération à la rue Léopold Faye. Elle occupe désormais l’ancienne boutique de vêtements By SK, précisément en face du théâtre Comoedia. La jeune et talentueuse photographe est enchantée d’avoir doublé sa surface de travail, scindée entre un confortable espace de vente pour recevoir ses clients et le studio photo occupant l’arrière du magasin.

Jennifer se sent comme un poisson dans l’eau dans sa nouvelle boutique nettement plus grande que l’ancienne.

Nicolas Michel.

Photographie : le regard d’Angéline…

12670836_1052005791525801_2391229973579220135_n

Mariage, naissance, baptême… Ces moments ô combien intenses de votre vie peuvent être immortalisés par Angéline, photographe professionnelle, qui met au service de votre bonheur toute sa sensibilité artistique. 

Pour une fois, Angéline est passée de l’autre côté de l’objectif !

Comment êtes-vous devenue photographe ?

Le déclic s’est produit à l’âge de 14 ans, quand ma mère a acheté un appareil à la naissance de ma petite soeur. J’ai eu mon CAP de photographe en 2003, puis j’ai continué deux ans en apprentissage pour passer le Brevet Technique des Métiers. J’ai d’abord été salariée avant de m’installer à mon compte en janvier 2016.

Quelle a été votre motivation à monter votre propre affaire ?

J’y pensais depuis plusieurs années. Ma famille m’a poussée et beaucoup aidée aussi. Installée à Marmande depuis quatre ans, je me suis dit que c’était le moment de me lancer car je me sens bien ici. Je fais de la photo à domicile pour le moment. Je me déplace avec tout mon matériel. J’ai une grande voiture que je remplis à ras bord à chaque fois (rires).

L’un des adorables sujets d’Angéline…

Quels genres de commandes vous passent vos clients en général ?

En ce moment, j’ai beaucoup de demandes pour des clichés de femmes enceintes et de nouveaux-nés. J’adore photographier les enfants. Ils sont tellement naturels, leurs mimiques valent tout l’or du monde.

Vous répondez présente pour les mariages ?

Pas seulement ! Pour les baptêmes, les réunions familiales aussi… Participer au bonheur des gens, c’est le meilleur côté de mon métier. Je suis plutôt émotive. Je laisse souvent couler une petite larme. Je suis une romantique (rires). Un jour de noces, vous avez l’impression de faire un peu partie de la famille. Vous avez appris à connaître les gens avant. Grâce à mon expérience de tous les mariages auxquels j’ai participé, je suis présente pour les guider, les aider à faire retomber la pression. Je leur dis toujours de laisser un peu de place à la spontanéité, afin qu’ils profitent de leur journée.

L’instant de bonheur, Angéline sait précisément le capter.

Une photo réussie, c’est donc une photo spontanée ?

C’est avant tout une photo qui dégage de l’émotion !

Vous avez besoin de bien connaître vos clients avant leur mariage ?

Il est indispensable que je les aie rencontrés au moins deux fois au préalable, pour savoir ce qu’ils aiment. Mon avantage, en tant que photographe à domicile, c’est d’aller chez les gens. Je rentre dans leur intimité et ils se montrent souvent plus ouverts chez eux. Il doit y avoir un feeling entre les mariés et leur photographe.

Par ailleurs, vous vous impliquez dans des actions bénévolement…

Tout à fait. J’ai couvert l’élection de Miss Jeunesse Aquitaine à l’Incognito. Je fais aussi du bénévolat pour une association de protection animale, Justine & Co. Tous les ans, elle réalise un calendrier et j’ai conçu les photos de l’édition 2017 à paraître. On a fait poser les animaux en studio. Ça a été un peu compliqué avec les chats notamment, pour les faire tenir comme il faut. Mais l’objectif est réussi. Les clichés sont amusants, faits au grand angle pour les déformer un peu.

angeline-peltier-photographe-a-marmande
Angéline traque le petit détail qui rendra sa photo unique.

Et Marmande, en tant que photographe, qu’est-ce que la ville vous inspire ?

L’idée du photographe à domicile ne plaît pas à tout le monde. Mais la plupart des gens sont contents que je me déplace et les Marmandais sont très accueillants. Je me plais beaucoup ici. La ville n’est pas trop grande. J’ai toujours l’impression d’avoir déjà croisés mes clients quelque part. C’est sympathique… De la ville en elle-même, j’aime beaucoup les vieux bâtiments de Marmande, les rues pavées, le cloître où je vais souvent faire des photos en extérieur. Je m’attarde sur des petits détails : une vieille poignée de porte, une fenêtre biscornue, un mur couvert de lierre…

Pour contacter Angéline : 06 63 39 10 35.

Retrouvez ses travaux sur sa page Facebook et son site www.angeline-photographie.com.

Propos recueillis par Nicolas Michel.

(Merci à Sandrine du Planet Coffee Shop de nous avoir accueillis pour cette entrevue).

2015 : une rétrospective (Partie 1)

Le blog vous présente tous ses voeux de bonheur et de réussite pour 2016. Mais avant de jeter notre regard vers cette nouvelle année, effectuons un bref retour sur celle qui vient de s’écouler en compagnie de quelques-uns des commerçants ayant participé en 2015 à cette belle aventure de « Regard sur Marmande »…

 

IMG_4829

Aurélie de « Epices et Chocolats » (rue Toupinerie).

Quel bilan tirez-vous de l’année 2015 ?

J’ai eu de bons retours de la part des clients, ce qui me fait évidemment plaisir. Des gens, qui ne venaient plus, ont recommencé à fréquenter la boutique, contents de voir que je disposais de nouveaux produits… Je pensais que les ventes au mois de décembre seraient plus étalées, elles ont été concentrées en fait sur les derniers jours avant Noël. Mais je ne vais pas me plaindre. Dans l’ensemble, j’ai bien travaillé. Il y a tellement de choses qui se sont passées en cette fin d’année, je pense aux attentats bien sûr ! Le beau temps aussi a fait que ces fêtes n’étaient pas très ordinaires.

Si vous deviez ne garder qu’une seule image de 2015, laquelle choisiriez-vous ?

La première qui me vient en tête, c’est celle de la Rue Toupinerie avec ce beau bâtiment de l’Office du Tourisme que j’adore. Cette vision m’a marquée la première fois que je suis venue à Marmande pour visiter la boutique. J’ai trouvé le centre-ville tellement charmant.

Quels voeux adresseriez-vous aux lecteurs du blog ?

Essentiellement une bonne santé, car c’est la base de la vie. Soyez heureux ! Quand on a la joie de vivre, le reste suit !

 

IMG_6826

Jennifer du « Studio PhotoJenny » (rue de la Libération).

Que retenez-vous de l’année 2015 au niveau de votre commerce ?

Depuis trois ans que le magasin existe, les premières retombées du bouche-à-oreille sont arrivées. Il faut de la patience. Sinon, décembre a été extraordinaire. Beaucoup de clients sont venus faire des photos ou acheter des séances. Un mois record ! Et ce n’est pas fini… J’ai de gros projets en cours. Je vous en reparlerai le moment venu…

Quelle image garderez-vous de 2015 ?

Entre la vie privée et professionnelle, je ne peux pas m’arrêter que sur une seule image. Globalement, je dirais une image de bonheur.

Quels sont vos voeux pour les lecteurs de « Regard sur Marmande » ?

Continuez à suivre et à soutenir le blog ! Je vous souhaite une vie douce. Surtout, n’hésitez pas à aller vers les autres, à vous ouvrir malgré tout, pour continuer à avancer.

 

IMG_6655

David de « L’Incognito » (avenue du Général Leclerc).

Comment résumeriez-vous 2015 ?

2015 a été une année importante puisque j’ai ouvert l’établissement. Le démarrage s’est fait en douceur. De semaine en semaine, une progression a été réalisée. Une clientèle d’habitués s’est constituée, complétée par l’arrivée de nouveaux visages. 2016 démarre bien, en espérant que cette bonne tendance se confirme au fil des mois.

Quelle image vous a marqué ?

Malheureusement, une image triste par rapport aux attentats de Charlie Hebdo et de novembre, en espérant que ces choses-là ne se reproduisent pas.

Vos voeux pour les lecteurs du blog ?

Je souhaite à tout le monde la santé surtout, et beaucoup de réussite.

 

IMG_4737Mickaël du « Comic Book Store » (Place du Marché).

Comment s’est déroulée l’année 2015 pour votre magasin ?

L’année s’est très bien passée, la tendance a toujours été à la hausse, entre 30 à 40% d’augmentation du chiffre d’affaires par rapport à 2014. C’est encourageant. 2015 a été une formidable rampe de lancement grâce aux sorties cinématographiques. A chaque fois qu’un gros film est arrivé sur les écrans, j’ai bien ressenti les retombées sur le magasin. Pour « Avengers 2 » par exemple, l’impact a été énorme sur les produits que je vendais. Et je ne vous parle même pas de « Star Wars » (rires)… Je dois maintenant poursuivre mes efforts, organiser plus d’événements, faire participer mes clients.

Votre image marquante de 2015 ?

Le premier anniversaire du magasin ! J’ai été énormément touché que les gens et leurs enfants aient joué le jeu en venant déguisés, il y avait vraiment une bonne ambiance.

Vos voeux aux lecteurs pour 2016 ?

Profitez bien des futures sorties cinéma, de la culture. N’hésitez pas à vous déplacer en centre-ville. C’est aux commerçants de le rendre vivant mais c’est aux Marmandais de le garder en vie ! Courage pour tous ceux qui sont en difficultés car pour certains, la vie n’est pas facile. Et pour les autres, gardez le sourire, ne stressez pas !

A suivre…

Nicolas Michel

L’expo photo qui invite au voyage

Le Club Photo de la section marmandaise de l’ASPTT organise sa troisième exposition annuelle gratuite, visible jusqu’au 19 décembre à la salle Henriette Bounin, Square de Verdun. Evadez-vous le temps d’une visite vers des horizons pas forcément si lointains…

La salle René Char de la médiathèque avait accueilli l’exposition 2014, qui portait un titre joliment évocateur : « Itinérances ». Cette année, le local a changé – pour un espace plus vaste – mais l’appellation a gardé toute sa poésie. « D’ici et d’ailleurs », ainsi s’intitule l’édition 2015, voyage d’une photo à l’autre entre les splendeurs de notre région et les beautés de contrées plus éloignées.

IMG_7125
Vues du pays cathare (par Francis Bozzetto).

Au plus près de nous, vous pourrez admirer de superbes clichés du cloître fleuri de Marmande et du pont sous un ciel incandescent (Laurent Cazassus), du vieux pont sur la Baïse à Nérac (Bernard Bonnet) ou du canal à Meilhan-Sur-Garonne (Jean-Jacques Bouic). Au plus loin, les photos nous emmènent à New York et son architecture surprenante (Lydie Bordes), au Vietnam (Daniel Duranteau), à Bali (Jean-Claude Treilhes), en passant par l’île de Santorin et ses merveilleuses couleurs (Christine Lacourrege). L’atmosphère de chaque endroit est magnifiquement saisie, telle cette étrangeté minérale des paysages cathares sublimés par un noir et blanc saisissant. Les expressions des portraits sont captées avec la même intensité. Notez que si vous avez un coup de coeur pour une oeuvre, vous pourrez l’acheter. Les tirage sont réalisés par l’atelier Fine-Art-Photo.

IMG_7156
Paysages d’ici, portraits d’ailleurs…

Crée au début des années 1980, le Club Photo a su négocier une évolution artistique importante, celle du passage de l’argentique au numérique, entraînant dans son sillage la venue d’une nouvelle génération et donc des regards neufs. Sous l’égide de Daniel Duranteau, les membres se réunissent tous les quinze jours pour partager leur passion commune, évoluer au contact des autres. Des sorties sont régulièrement organisées afin de mettre en pratique les techniques apprises. La cotisation annuelle s’élève à 70 euros. Si vous êtes intéressé, vous pouvez envoyer un mail à l’adresse suivante : daniel.duranteau@orange.fr

Retrouvez en outre ici l’actualité du Club sur sa page Facebook.

Nicolas Michel

Studio PhotoJenny, quand chaque cliché raconte une histoire…

Ses clients vantent autant la qualité de ses prestations que la gentillesse de son accueil. C’est avec brio que Jennifer, 29 ans, perpétue la longue tradition marmandaise des photographes professionnels installés en coeur de ville. 

IMG_6822Dans sa boutique du 62 de la Rue de la Libération, Jennifer a garni un mur entier de photos afin de présenter une vue d’ensemble de son travail. Ici, une future maman qui a souhaité immortaliser les courbes de son ventre rond. Là, une soeur entourée de ses deux frères, unis par une touchante complicité. Sur tel cliché, un nonagénaire au visage buriné vous fixe avec le regard intense de quelqu’un ayant vécu presque un siècle d’épreuves. Un autre tirage encore contient tous les rêves de gloire d’un beau jeune homme de 17 ans qui a posé pour son book, avant de monter à Paris intégrer le prestigieux Cours Florent. Longtemps après être sorti du studio, vous ne pouvez vous empêcher de repenser à ces fragments de vie, parce qu’ils ont su vous émouvoir.

IMG_6827Miroirs de l’âme

Mais quel est donc le secret de Jennifer pour faire ressortir aussi bien l’âme des sujets photographiés ? La réponse tient à sa capacité d’écoute et sa profonde empathie. « Je discute beaucoup avec mes clients pendant la séance », explique la jeune artiste. « Ils me parlent de leurs envies afin que les photos leur ressemblent. J’arrive à peu près à ressentir comment sont les gens et j’adapte la prise de vue à leur personnalité, bien que ce ne soit pas toujours évident ».

Le feu sacré

IMG_6823
Le sourire de Jennifer vaut bien une photo !

Pour Jennifer, il est clair que l’on ne peut pas faire ce métier sans passion. Le feu sacré de la photographie, elle l’a toujours senti couler en elle. « J’avais 11 ans quand j’ai dit à mes parents que je serai photographe. Mon arrière-grand père a fait des photos de la Première Guerre Mondiale. J’avais aussi un oncle passionné par la photographie. Je pense que ça s’est transmis dans mes gènes ». Alors qu’elle vivait près de Montauban, elle décide début 2013 de rejoindre son conjoint, Damien, basé sur Marmande. « Je savais que les professionnels en place étaient sur le point de partir à la retraite ou de cesser leur activité, alors qu’il y avait davantage de concurrence à Montauban ». Son installation Rue de la Libération, où règne un fort esprit d’équipe, n’a été qu’une formalité. « Quand je suis arrivée dans cette rue, j’ai été bien accueillie. Je n’ai pas eu de mal à nouer des liens. J’ai choisi ce local car sa configuration permet de séparer l’espace vente de l’espace prise de vue ». Quand elle est sollicitée pour un mariage, une  naissance, un baptême, Jennifer a conscience de la responsabilité qu’elle porte. « Je me retrouve au coeur de la vie de ces personnes, au coeur d’événements marquants pour eux ».

Quand le monde tourne rond

ca967d5c7eb645320f377ecd9482dba5
Photo des Miss et Dauphines prise par Jennifer.

Parmi les engagements auxquels tient Jennifer figure son partenariat avec le Comité Miss Ronde Aquitaine depuis 2013. « A l’origine, je cherchais des femmes rondes qui acceptaient de poser en lingerie. Je voulais montrer autre chose que des jeunes filles bien faites. On m’a orientée vers ce Comité, qui organisait à Bergerac l’élection de Miss Ronde Aquitaine. La présidente m’a proposé de venir couvrir l’événement en tant que photographe. L’expérience m’a énormément touchée. Ces filles redonnent confiance. Cette année, l’élection a eu lieu à Meilhan-sur-Garonne. La logosalle était extraordinaire et le public génial. La députée-maire, Madame Poveda, faisait partie du jury. Je crois qu’elle était très fière ». Quand les candidates ont défilé en septembre dans un magasin de vêtements de Marmande, Jennifer était évidemment de la partie et compte bien répondre présente pour l’élection 2016, de nouveau à Meilhan.

Retrouvez les oeuvres de Jennifer sur son site.

Nicolas Michel.