La Brûlerie, au rendez-vous des amateurs de cafés et de thés

Passez le seuil de La Brûlerie et l’animation de la rue Charles de Gaulle s’évanouit aussitôt. Vous venez de pénétrer dans une bulle de sérénité, de raffinement, où thés et cafés dispensent leurs arômes parfumés. Vous pouvez les acheter en vrac et même les consommer sur place au fond de la boutique, dans un coin spécialement aménagé par Jean-Luc, le volubile propriétaire de ce commerce plein de charme.

De la moquette. Une cheminée. Des tasses en porcelaine. Une ambiance « cocooning » voulue par Jean-Luc, comme si vous preniez le thé chez vous en quelque sorte. Le petit salon dégustation de La Brûlerie reste un lieu privilégié pour tous les clients qui aiment se poser. « Comme je le dis toujours, sous les vieilles poutres du magasin, le temps s’est arrêté », sourit Jean-Luc. « Quand quelqu’un vient boire ici un café ou un thé, je veux qu’il se détende, qu’il arrête de penser à ses soucis ». Et pour garantir le caractère intime et tranquille, le nombre de tables a été limité. « Je préfère refuser du monde plutôt que d’en prendre trop et ne pas avoir le temps de m’occuper de chacun correctement ». Jean-Luc a le contact facile. Ses clients, ils les appellent par leur prénom pour la plupart. Converser avec eux représente l’aspect le plus agréable de son travail. « Certaines personnes seules ont besoin de parler. Tant mieux si je peux entretenir une certaine forme de lien social ».

Jean-Luc : un homme heureux dans son magasin !

PARCOURS ATYPIQUE

Ancien militaire, Jean-Luc a pris sa retraite relativement jeune comme il est d’usage dans cette profession. A l’aube d’une seconde vie, en 2008, il a racheté La Brûlerie. « Je connaissais la dame qui tenait le commerce. Quand elle m’a dit qu’elle vendait, j’ai eu envie de prendre la suite. J’ai suivi des stages dans l’épicerie et la torréfaction. Puis en mars 2009, j’ai créé un second magasin à Casteljaloux ». A l’évidence, sa nouvelle voie le comble. « Je me lève heureux le matin. Je viens travailler avec plaisir. Je ne m’ennuie jamais. Je ne ressens pas de pression. Je suis mon propre patron et La Brûlerie fonctionne correctement. Et si un jour je ne fais pas mon chiffre, il n’y a rien de grave, je vois le lendemain. Je pense que les clients ressentent mon état d’esprit ».

DES THES ET DES CAFES DU MONDE ENTIER

Si Jean-Luc propose de la porcelaine qu’il fait venir de Cornouailles, différentes confiseries destinées par exemple à garnir des paniers ou des corbeilles cadeaux, le coeur de son activité demeure évidemment les cafés et les thés. Les innombrables boîtes soigneusement alignées donnent envie d’être ouvertes pour humer leur parfum tour à tour fleuri, épicé, fruité. Les thés, noirs ou verts, natures ou parfumés, se déclinent en 170 variétés. Certaines sont portées sur la carte du coin dégustation, mais toutes peuvent être servies aux clients pour le même prix. Les cafés, eux, proviennent du Brésil, d’Italie, du Salvador, du Congo ou encore de Papouasie. Un beau tour du monde gustatif qui comblera à n’en point douter les amateurs les plus exigeants.

Consultez la page Facebook de La Brûlerie ou appelez le 05.53.64.09.53.

Nicolas Michel.

Publicités

2015 : une rétrospective (Partie 1)

Le blog vous présente tous ses voeux de bonheur et de réussite pour 2016. Mais avant de jeter notre regard vers cette nouvelle année, effectuons un bref retour sur celle qui vient de s’écouler en compagnie de quelques-uns des commerçants ayant participé en 2015 à cette belle aventure de « Regard sur Marmande »…

 

IMG_4829

Aurélie de « Epices et Chocolats » (rue Toupinerie).

Quel bilan tirez-vous de l’année 2015 ?

J’ai eu de bons retours de la part des clients, ce qui me fait évidemment plaisir. Des gens, qui ne venaient plus, ont recommencé à fréquenter la boutique, contents de voir que je disposais de nouveaux produits… Je pensais que les ventes au mois de décembre seraient plus étalées, elles ont été concentrées en fait sur les derniers jours avant Noël. Mais je ne vais pas me plaindre. Dans l’ensemble, j’ai bien travaillé. Il y a tellement de choses qui se sont passées en cette fin d’année, je pense aux attentats bien sûr ! Le beau temps aussi a fait que ces fêtes n’étaient pas très ordinaires.

Si vous deviez ne garder qu’une seule image de 2015, laquelle choisiriez-vous ?

La première qui me vient en tête, c’est celle de la Rue Toupinerie avec ce beau bâtiment de l’Office du Tourisme que j’adore. Cette vision m’a marquée la première fois que je suis venue à Marmande pour visiter la boutique. J’ai trouvé le centre-ville tellement charmant.

Quels voeux adresseriez-vous aux lecteurs du blog ?

Essentiellement une bonne santé, car c’est la base de la vie. Soyez heureux ! Quand on a la joie de vivre, le reste suit !

 

IMG_6826

Jennifer du « Studio PhotoJenny » (rue de la Libération).

Que retenez-vous de l’année 2015 au niveau de votre commerce ?

Depuis trois ans que le magasin existe, les premières retombées du bouche-à-oreille sont arrivées. Il faut de la patience. Sinon, décembre a été extraordinaire. Beaucoup de clients sont venus faire des photos ou acheter des séances. Un mois record ! Et ce n’est pas fini… J’ai de gros projets en cours. Je vous en reparlerai le moment venu…

Quelle image garderez-vous de 2015 ?

Entre la vie privée et professionnelle, je ne peux pas m’arrêter que sur une seule image. Globalement, je dirais une image de bonheur.

Quels sont vos voeux pour les lecteurs de « Regard sur Marmande » ?

Continuez à suivre et à soutenir le blog ! Je vous souhaite une vie douce. Surtout, n’hésitez pas à aller vers les autres, à vous ouvrir malgré tout, pour continuer à avancer.

 

IMG_6655

David de « L’Incognito » (avenue du Général Leclerc).

Comment résumeriez-vous 2015 ?

2015 a été une année importante puisque j’ai ouvert l’établissement. Le démarrage s’est fait en douceur. De semaine en semaine, une progression a été réalisée. Une clientèle d’habitués s’est constituée, complétée par l’arrivée de nouveaux visages. 2016 démarre bien, en espérant que cette bonne tendance se confirme au fil des mois.

Quelle image vous a marqué ?

Malheureusement, une image triste par rapport aux attentats de Charlie Hebdo et de novembre, en espérant que ces choses-là ne se reproduisent pas.

Vos voeux pour les lecteurs du blog ?

Je souhaite à tout le monde la santé surtout, et beaucoup de réussite.

 

IMG_4737Mickaël du « Comic Book Store » (Place du Marché).

Comment s’est déroulée l’année 2015 pour votre magasin ?

L’année s’est très bien passée, la tendance a toujours été à la hausse, entre 30 à 40% d’augmentation du chiffre d’affaires par rapport à 2014. C’est encourageant. 2015 a été une formidable rampe de lancement grâce aux sorties cinématographiques. A chaque fois qu’un gros film est arrivé sur les écrans, j’ai bien ressenti les retombées sur le magasin. Pour « Avengers 2 » par exemple, l’impact a été énorme sur les produits que je vendais. Et je ne vous parle même pas de « Star Wars » (rires)… Je dois maintenant poursuivre mes efforts, organiser plus d’événements, faire participer mes clients.

Votre image marquante de 2015 ?

Le premier anniversaire du magasin ! J’ai été énormément touché que les gens et leurs enfants aient joué le jeu en venant déguisés, il y avait vraiment une bonne ambiance.

Vos voeux aux lecteurs pour 2016 ?

Profitez bien des futures sorties cinéma, de la culture. N’hésitez pas à vous déplacer en centre-ville. C’est aux commerçants de le rendre vivant mais c’est aux Marmandais de le garder en vie ! Courage pour tous ceux qui sont en difficultés car pour certains, la vie n’est pas facile. Et pour les autres, gardez le sourire, ne stressez pas !

A suivre…

Nicolas Michel