Pause douceur au Art’ Coffee Break

Depuis le 4 décembre 2018, le dynamique quartier de Lolya jouit d’un attrait supplémentaire avec le Coffee Shop tenu par Laura, 29 ans, et sa mère Brigitte. Un lieu où se régaler, conçu aussi pour mettre en valeur les talents artistiques locaux. 

Laura (à gauche) et Brigitte ont mis leur grande complicité au service de leur nouvelle affaire.
L’une des appétissantes spécialités servies au Art’ Coffee Break.

Dilemme pour le gourmand, alors qu’il parcourt la carte. Va-t-il choisir un café latte avec son joli petit motif dessiné sur la mousse ? Va-t-il opter pour une spécialité au cacao nappée de crème chantilly et de morceaux de cookie ou de brownie ? Un milk-shake plutôt ? Un thé glacé maison fraise et menthe ?

Et pour accompagner sa boisson, va-t-il se laisser aller à goûter les macarons, les pancakes, un muffin, une attirante part de moelleux au chocolat ?

« La gourmandise est un très joli défaut » est-il inscrit sur un mur. Ouf, nous voilà rassurés !

Il faut dire que le Art’ Coffee Break ne manque pas d’arguments pour nous tenter, à commencer par ses glaces au yaourt. « Les jeunes connaissent le Frozen Yogurt, ils y ont goûté dans les grandes villes mais beaucoup de gens ici découvrent le concept » fait remarquer Laura. Morceaux de fruits, chocolats et autres confiseries, coulis au choix, viennent agrémenter une glace onctueuse, agréablement parfumée. Le succès est au rendez-vous. « On ne s’attendait pas à ce que ça marche aussi bien en hiver. L’été, on développera encore la carte des toppings ».

L’endroit a déjà ses habitués en fonction des heures de la journée. « Le matin, les personnes âgées viennent prendre leur petit café, lire le journal. Le midi, nous avons des travailleurs qui mangent sur le pouce. À l’heure du goûter, avec l’école toute proche, ce sont surtout les familles ». Un coin a été aménagé afin que les enfants puissent jouer. « Les jeunes du collège et du lycée commencent à venir eux aussi et profitent du Wi-Fi à disposition des clients ».

Esprit de partage

Pour Laura, choisir Lolya coulait de source car elle habite le quartier. « Je ne voyais pas l’intérêt de m’installer en centre-ville où il existe déjà un Coffee Shop ». Le local du Art’ Coffee Break se situe au coeur d’un pôle commercial de plus en plus attractif, à taille humaine, avec un grand parking gratuit. « Et il n’y a pas eu de travaux à prévoir » ajoute la jeune femme bienheureuse.

Travailler avec sa mère s’imposait aussi comme une évidence. « Nous sommes très fusionnelles » sourit Brigitte. « Nous avions déjà créé ensemble il y a 2 ans les journées et soirées Mode & Beauté, pour faire connaître les artisans, prestataires de service, qui n’avaient pas pignon sur rue ». Cette volonté d’offrir une visibilité aux créateurs locaux imprègne les lieux, entre les tableaux accrochés aux murs signés Magali Dubourg de Castelnau-Sur-Gupie et les ouvrages disposés sur une table à l’entrée (dont le roman de Brigitte, elle-même écrivaine). « Le client ne vient pas seulement déguster des boissons ou des glaces, il peut se poser dans un endroit dédié aux rencontres artistiques. Cet esprit d’échange est profondément ancré en nous » conclut Brigitte, espérant à terme faire du Art’ Coffee Break un véritable lieu de partage.

Brigitte, dans la mezzanine cosy du Art’ Coffee Break où a été installée une bibliothèque en libre service.
Derrière son comptoir, Laura prend la commande de deux clientes venues tester le Art’ Coffee Break.

Nicolas Michel.

Publicités

Photo instantanée : déménagement à venir du Planet Coffee Shop

10 avril 2018 – La grande affiche jaune ne passe pas inaperçue dans la rue piétonne Abel Boyé. Lieu incontournable de la vie sociale marmandaise, le Planet Coffee Shop va connaître d’ici quelques mois un changement de taille. Il va en effet quitter son local de 45m2 rue Toupinerie pour investir un espace trois fois plus grand à peine quelques mètres plus loin. Josiane Cazenave se réjouit déjà des futures possibilités offertes par ce déménagement en termes d’accueil de la clientèle. Elle espère que les travaux lui permettront d’inaugurer ce nouveau lieu d’ici août.

Nicolas Michel.

Le nouveau visage du Planet Coffee Shop

Pendant presque 8 ans, Sandrine a égayé le Planet Coffee Shop de la rue Toupinerie. Partie désormais vers de nouvelles aventures (« Regard sur Marmande » en profite pour lui souhaiter bonne chance), elle a passé le relais à Josiane Cazenave, qui entend bien conserver l’âme de ce lieu très apprécié. 

Josiane Cazenave, heureuse d’évoluer dans son nouvel environnement du Planet Coffee Shop.

Josiane a commencé sa carrière dans la restauration à 19 ans à la brasserie bien connue Les Neuf Fontaines. Beaucoup de Marmandais(es) se souviennent aussi probablement du bar-restaurant qu’elle a tenu entre 1998 et 2000, le Don Quichotte, dans la rue Charles de Gaulle là où existe maintenant la boutique Orange. « Ah, le Don Quichote ! Un endroit festif qui a beaucoup marqué ma vie », confie-t-elle avec une certaine émotion. « Il y avait tout le temps du monde. Je faisais venir des musiciens. Les équipes de foot et de rugby du coin s’y donnaient rendez-vous ».

Après un passage par la grande distribution, l’envie de reprendre un commerce dans la restauration la taraudait. « La relation avec les clients est très importante pour moi. Il fallait que je revienne au contact des gens, les servir, leur faire plaisir. Le Planet Coffee Shop est idéal car dédié à la gourmandise ». Informée de la mise en vente, elle a sauté sur l’occasion. « La transition s’est très bien passée. Je connaissais déjà Sandrine et ma fille avait travaillé ici un temps ».

Josiane s’est familiarisée avec les recettes de boissons du Planet Coffee Shop.

Josiane ne se sent pas à l’étroit dans son nouveau tablier de barista, même si elle reconnaît que remplacer Sandrine, particulièrement estimée depuis toutes ces années, lui met une petite pression. Elle a surtout à coeur d’honorer l’héritage qu’elle lui a laissé. Pas question donc de chambouler la carte ou de refaire toute la déco ! « Le Planet Coffee Shop doit rester ce qu’il est, un lieu cosy. Les gens peuvent s’y poser tranquillement, prendre le temps de discuter ». Josiane envisage quand même d’apporter quelques touches personnelles comme la mise en place de formules (boisson+pâtisserie). « Je ferai des suggestions en plus de la carte en début de saison, comme Sandrine s’y employait. J’ai mes propres idées déjà ». Votre ami blogueur se montre impatient de goûter ces nouveautés…

Nicolas Michel.