Atelier Philippe S, des bijoux de caractère

Philippe Segalas porte un nom de famille qui n’est certainement pas inconnu des Marmandais. Son père a en effet fondé la bijouterie de la Rue Charles de Gaulle. Installé à son compte Place du Marché depuis maintenant neuf ans, Philippe non seulement répare vos bijoux mais crée aussi des pièces incroyablement inspirées.

Philippe, concentré, est à l’ouvrage dans son atelier de la Place du Marché sous les arcades.
Un silex vieux de 300 000 ans utilisé par Philippe.

Parmi les qualités que l’on s’attend à trouver chez un bijoutier, il en est une à laquelle on ne pense pas forcément, alors que Philippe y est très attaché : l’imagination. Et visiblement, notre artisan n’en manque pas ! Il suffit de feuilleter les albums photos de ses créations pour s’en rendre compte aussitôt. On reste admiratif par exemple devant une bague surmontée d’une tête de cheval, aux détails impressionnants. Une autre prend la forme originale d’une tour de château fort, garnie d’une pierre de lune. Ici, un fragment de météorite a été monté en pendentif. Là, un silex a été taillé en coeur. « J’essaie toujours de me démarquer », explique Philippe. « Mes fabrications prennent des formes spéciales et sont réalisées avec des pierres peu communes. Mon but est de créer à chaque fois un bijou unique, qui possède une âme. Mes créations originales sont uniquement en argent. Pour les commandes des clients, ils viennent avec une photo ou un croquis de ce qu’ils veulent et je travaille avec l’or qu’ils m’apportent. Ainsi ils ne paient que la façon. S’ils n’ont pas d’or, je le fournis bien sûr. Mais je n’en stocke pas au magasin ».

L’ECOLE DE LA MINUTIE

Philippe a toujours su qu’il voulait exercer ce beau métier. « Avec mon père horloger, je suis né aux rythmes et aux sons des coucous, des carillons et des comtoises ». Enfant, sa passion pour les maquettes et les modèles réduits lui a montré la voie de la patience et de la précision. Formé à la fin des années 1970 à l’école des métiers d’art bijouterie-joaillerie de Valence dans la Drôme, il a ensuite trouvé une place d’apprenti à Agen, avant de travailler finalement avec son père, qui a monté le premier atelier de bijouterie à Marmande. Une ville que Philippe aime profondément. « J’y suis né. J’ai passé quasiment toute ma vie au Canton ». Et d’ajouter : « Je suis très attaché au quartier du marché. C’est un endroit magnifique, chargé d’histoire, et qui malheureusement souffre beaucoup. Le projet de rénovation de la municipalité est beau sur le papier, mais il faut attendre de voir le résultat ».

LA TRANSMISSION DE LA MEMOIRE

Que les bijoux traversent les générations : voilà ce qui touche Philippe par-dessus tout dans son activité ! « Des gens m’apportent les bijoux de leurs aïeuls, qui ont une grande valeur sentimentale, pour qu’ils retrouvent leur état d’origine. Certains préfèrent que je les mette au goût du jour, que je leur donne une seconde vie. C’est émouvant pour moi de me dire que je vais remettre en état des pièces qui ont été fabriquées dans les années 1800 et 1900, et que le bijou est toujours là en 2016 ». Ainsi a-t-il conscience qu’à travers les héritages de famille, les personnes lui confient un peu de leur vie. Là réside finalement la poésie d’un artisanat qui se doit lui aussi de perdurer à Marmande…

Contactez l’atelier Philippe S. au 05 53 88 77 90.

Retrouvez aussi les créations de Philippe sur sa page Facebook.

Nicolas Michel.

Publicités